• Index
  • Paris - Alsace
  • Utilisateurs
  • Recherche
Bienvenue sur le forum de Marchons.com... Je marche, tu marches, marchons.com...I walk, you walk, marchons.com. Suivez nous aussi sur Facebook et Twitter

guy
Administrateur et Photographe pour Marchons.com
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

http://www.marchons.com/components/com_agora/img/members/4/D-Vandendaul.jpg


Voici le dernier article de presse de ce jour .
Je remercie énormément l’équipe ( Daniel, Yves, Christine , André et mon épouse ), les sponsors sans qui l’aventure n’est permise ( I-Carre- Fabrice Brion , Drive-in Boissons Pascal Mauroy , A l’eau Toutou -Christine et le Team Vertigo ), les médias , Francois Michel, Loïc Defoort, Frédérique Thibaut et son équipe , Laura Thiébaut et l’équipe ainsi que Charlotte pour la RTBF pour la couverture médiatique et la promotion de la marche athlétique.
Je n’oublie pas le travail de plusieurs personnes qui travaillent dans l’ombre …entrainements , photographe etc .
Comme vous pouvez le voir le retour en 2022 est annoncé avec deux objectifs , le Paris- Alsace le 1 juin 2022 et le championnat de Belgique des 100 km à Wadelincourt fin août .
Un point est important pour moi, le partage de ma passion avec le Walking team Vertigo qui regroupe sur un an 41 membres très motivés . Gardons la forme …..le meilleur médoc sur le marché .
J’espère pouvoir Compter sur vous en 2022
Un grand merci
Mes amitiés sportives
Daniel Vandendaul


Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.
guy
Administrateur et Photographe pour Marchons.com
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

https://www.belgianwalkingassociation.com/fr

Daniel Vandendaul cultive son besoin de défis : « Tant qu’il y a une carotte… »

Le Lessinois était, pour la quinzième fois de sa carrière, au départ de Paris-Alsace, la semaine dernière.
Une incroyable longévité !


On a sans doute dû se tromper mais, à un moment donné, on avait quand même cru comprendre qu’il avait dit qu’on ne l’y prendrait plus. Et pourtant, Daniel Vandendaul était encore de la partie cette année à Paris-Colmar. Certes dans une version alternative à celle qui voit les « fous de la marche » galoper jour et nuit mais à 67 ans, le Lessinois de Lens, profondément attaché à sa ville de naissance, a de nouveau bouclé l’épreuve phare de la marche de grand fond, arrivant à bon port, dans les rues de Kaysersberg. Pour la quinzième participation de sa carrière ! Plus que jamais, l’adjectif inusable colle aux baskets de notre régional jamais à court de défis.

Daniel, quelle surprise de vous avoir vu prendre le départ de Paris-Alsace mercredi dernier !
Je comprends ! Il y a deux ans, j’avais dit que c’était terminé et dans ma tête, c’était confirmé : je disais stop à ces compétitions où il faut marcher plus de 24 h non-stop ou avaler 500 km de jour comme de nuit. Toutefois, pour le reste, je voulais toujours me laisser tenter par des défis. Je suis un compétiteur dans l’âme.

D’accord mais là, on parle bien de Paris-Alsace, soit la mythique épreuve de marche…
Vous avez raison mais en raison de la crise Covid, il s’agissait d’une édition particulière. En 2020, à cause du virus, Paris-Colmar n’a pu avoir lieu. Le sponsor principal avait annoncé aux organisateurs son retrait si, cette année, ils faisaient à nouveau l’impasse. Quasi une menace. Mais comment procéder à la sélection de marcheurs puisqu’aucune épreuve n’avait pu avoir lieu ? On ne pouvait pas laisser n’importe qui prendre le départ d’un 500 km…

D’où cette idée d’un Paris-Alsace fractionné en étapes ?
Un cadre de course qui est moins contraignant où on ne passe pas plusieurs nuits d’affilée à marcher. Une formule de quatre journées, avec 50 à 60 km par jour. Et au-delà de l’envie de donner un coup de main à l’organisation en prenant le départ, c’est ce format de course qui m’a convaincu.

Et comment ça s’est passé ?
Super bien ! C’était juste incroyable, cette manière avec laquelle j’ai pu enchaîner les étapes, tout en gestion et décontraction. Quel plaisir ! Je me vois encore le dernier jour dans le Col du Bonhomme ou celui du Calvaire avec un sourire jusqu’aux oreilles. Parce que c’était le bonheur d’être là, de remplir l’objectif que je m’étais fixé, celui d’être à l’arrivée tout en profitant.

Cerise sur le gâteau : vous finissez quatrième !
C’est la plus mauvaise place, celle qui ne rapporte qu’une médaille en chocolat ! Mais ça reste secondaire. Le but était juste de montrer que le Vandendaul, il pouvait encore le faire. À 67 balais !

Il a fallu remettre l’ouvrage sur le métier à l’entraînement…
Je n’avais jamais vraiment arrêté car j’étais resté à 100 km par semaine, histoire de rester en forme dans le cadre des séances que je donne dans mon club du Vertigo. Je devais juste me remettre en mode compétition.
Depuis la nouvelle année, j’ai parcouru 4 000 km. Même durant mes vacances, c’était marche et encore marche
: 600 bornes en montagne ! Et c’est pour cette raison que je suis content car le résultat est au rendez-vous.

Le temps semble n’avoir aucune emprise sur vous…
On me l’a fait remarquer là-bas mais c’est impossible de dire si je suis mieux maintenant qu’il y a deux ou trois
ans. Car ici, la formule en étapes me convenait très bien. Ce n’est en rien comparable avec les 530 km que propose habituellement le mythique Paris-Colmar. Sur le plan physique, 50 km par jour pour un total de 209 bornes, je savais que c’était dans mes cordes. Puis, cette quatrième place me permet de compléter ma collection
de "Tops 10" car j’avais fait deux, trois, sept, huit, neuf et dix. Quatre, c’est chouette !

Mais ce résultat marque-t-il votre grand retour ?
Non ! L’interrupteur reste sur off. Par contre, je ne dis pas non à des trucs plus ponctuels comme les 24 heures de Wadelincourt chez mon ami Pascal Biebuyck avec ce championnat de Belgique du 100 km qui me trotte dans la
tête. On me verra aussi aux 28 h de Roubaix mais juste pour faire partie de l’encadrement de Serge Georgelin. Des petits one-shots, quoi !

Petits, petits… Grands, non ?
Vous savez, j’ai toujours été admiratif des gens qui font du sport pour le seul plaisir. J'aimerais être comme eux mais mon truc, ça reste la compétition. Si on me met une carotte devant les yeux, je peux difficilement détourner le regard.

LA MARCHE A BESOIN DE SE RÉINVENTER
ll y a 37 ans, en 1984, Daniel vivait son premier Paris-Colmar.

« Et je suis encore là bon pied bon oeil »  rigole-t-il. « Comme quoi, le sport donne la pêche et repousse la vieillesse ! »

Et en l’espace de quasi quatre décennies, que dire de la marche ?

« Elle a besoin de se réinventer, innover, faire preuve de créativité. Ça passe par des épreuves comme Paris-Colmar, qui montre l’exemple. Son comité est assez intelligent pour poursuivre sur le chemin emprunté cette année. La distance mythique reviendra, ça, c’est sûr ! Mais il y a la place pour d’autres formules. Celle par étapes et, pourquoi pas, un relais ! Il faut attire un autre public en se diversifiant. »
Les formules ont beau changer, ce qui reste, c’est l’encadrement nécessaire pour arriver au bout.
« En plus de mon entraîneur de toujours André Stalpart, quatre personnes m’ont épaulé cette année : mon épouse Antonia, mon cycliste Yves, ma marcheuse Christine et mon chauffeur Daniel. C’est également pour eux que je voulais signer un bon résultat. Pour leur présence et leur investissement. ».

Interview : Loïc Defoort


Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.
yves-michel
Membre
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

Sacré Daniel,  quel exemple ! Il est comme les chanteurs : la tournée d'adieux et on revient pour une nouvelle tournée d'adieux. En espérant te voir encore faire des tournées d'adieux dans 10 ans ;-)


Bien sportivement
Yves-Michel Kerlau

Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.
guy
Administrateur et Photographe pour Marchons.com
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

[size=?14]Erin Taylor-Talcott? à Paris-Alsace Race across France - Erin Taylor-Talcott 2021
17 h

[url]https://www.facebook.com/groups/156213145216838/permalink/998971247607686/?__xts__[0]=68.ARAwW3oWIHZnjp9ZtzU1SAfC1bw2ZUNfm4vu2_VB9Te7rwQqxfcHGFK6FcPJofPSvtzKigjeJX4K82TdPdUVLPlMG5FBMD1WlpYmIAVhOiMfleFaSRHwd28lNTalH_7rj1RU8yzIWq9b9hfKNYYJjFi8ErpKo_FHfQj3JM1Rt7jVij1Yyydf77FEPXyGHZUAiYPaDSkfWpmsEaFq_gWvoybA9rKYclyogTAP8alBCMmV_ILfPWfEdEHba_FS0XOgI2MVMnL--7_bUZegUpeYFFXGqLHj2UWn-ball4EesWwDp9BsNSFTQv-Y5lzhiDWbB-tn7P_c2FigGitlxV8ZIRjcwUL21VNX1w6ooV4Nonri3fLCSBUJqkukTJZn4vbNLJA-vRrIrFv0p4QvzGf8v5LDKeijWw[/url]

It's taken me way too long, but it's finally time for the thank you post! There is no possible way I could've done this without my amazing team! Siobhan Sharpsteen and Emmanuel Tardi were my rocks. They were always there for anything I needed. Emmanuel was fantastic following, even with it being the first time he drove an automatic! Siobhan was always right there when I needed something, jumping in and out of the car, taking my stuff to the hotel room, helping get the swelling out of my leg, and always having something funny to say (whether or not she meant it to be funny is another matter wink :0 ) One of the main reasons I was able to stay smiling through the whole race was because of their happy, positive and uplifting mindsets. They believed in me even when I had the tummy trouble.

I also couldn't have done this without Dave. Even though he wasn't there, the support from back home, the belief in me that he's always had, and the work he did while I was gone made it possible for me to focus on the race while I was there. For those that don't know we moved half way across the country four days after I got back, so he had a ton of preparation to do for when I returned and we loaded up a moving truck and came to Colorado.

To the race organizers and director. I can't imagine the number of hours it took to plan and organize this race still during a pandemic. They had fantastic Covid protocols and I always felt safe. The race format was different from previous years, but I thought it was a lot of fun. It enabled me to "chase" people and I really enjoyed when I was able to catch people and chat for a while. Everyone in the organization was friendly and helpful and supportive.

To the people who bought shirts and donated money, a HUGE thank you! Every little bit helped so very, very much. It's a very expensive race to do. Many of the other competitors had massive sponsors, companies and groups backing them. I had an amazing group of people who believe in me and gave of themselves to help me succeed. And please truly believe me when I say that I thought of all of you when things got tough. Knowing that I had that belief and support helped me to push even harder when things got rough. Again, from the bottom of my heart and the bottom of my soles, thank you!

I'm really looking forward to doing the race again. I look forward to going back to the longer version of the race. This year the short version was what fit best with my training and my race goals and it was absolutely perfect.

Thank you, thank you, thank you!!!

Traduction :
Cela m’a pris beaucoup trop de temps, mais il est enfin temps pour le message de remerciement! Il n’y a aucun moyen possible que j’aurais pu le faire sans mon équipe incroyable! Siobhan Sharpsteen et Emmanuel Tardi étaient mes rochers. Ils étaient toujours là pour tout ce dont j’avais besoin. Emmanuel était fantastique à suivre, même si c’était la première fois qu’il conduisait une automatique! Siobhan était toujours là quand j’avais besoin de quelque chose, sautant dans et hors de la voiture, emmenant mes affaires dans la chambre d’hôtel, aidant à enlever l’enflure de ma jambe et ayant toujours quelque chose de drôle à dire (qu’elle le voulait ou non être drôle est une autre affaire). L’une des principales raisons pour lesquelles j’ai pu garder le sourire tout au long de la course était leur état d’esprit heureux, positif et édifiant. Ils croyaient en moi même quand j’avais des problèmes de ventre.

Je n’aurais pas pu faire ça sans Dave. Même s’il n’était pas là, le soutien de chez lui, la confiance en moi qu’il a toujours eue et le travail qu’il a fait pendant mon absence m’ont permis de me concentrer sur la course pendant que j’y étais.
Pour ceux qui ne le savent pas, nous avons déménagé à mi-chemin à travers le pays quatre jours après mon retour, alors il avait une tonne de préparation à faire quand je suis revenu et nous avons chargé un camion de déménagement et sommes venus au Colorado.

Aux organisateurs et au directeur de la course. Je ne peux pas imaginer le nombre d’heures qu’il a fallu pour planifier et organiser cette course encore pendant une pandémie. Ils avaient des protocoles Covid fantastiques et je me suis toujours senti en sécurité. Le format de la course était différent des années précédentes, mais j’ai trouvé que c’était très amusant. Cela m’a permis de « chasser » les gens et j’ai vraiment apprécié quand j’ai pu attraper des gens et discuter pendant un certain temps. Tout le monde dans l’organisation était sympathique, serviable et solidaire.

Aux gens qui ont acheté des chemises et donné de l’argent, un ÉNORME merci! Chaque petit geste a beaucoup aidé. C’est une course très coûteuse à faire. Beaucoup d’autres concurrents avaient des sponsors massifs, des entreprises et des groupes qui les soutenaient. J’avais un groupe incroyable de personnes qui croient en moi et qui ont donné d’elles-mêmes pour m’aider à réussir.
Et s’il vous plaît, croyez-moi vraiment quand je dis que j’ai pensé à vous tous quand les choses sont devenues difficiles. Savoir que j’avais cette conviction et ce soutien m’a aidé à pousser encore plus fort lorsque les choses devenaient difficiles. Encore une fois, du fond du cœur et du bas de mes semelles, merci!

J’ai vraiment hâte de refaire la course. J’ai hâte de revenir à la version plus longue de la course. Cette année, la version courte correspondait le mieux à mon entraînement et à mes objectifs de course et c’était absolument parfait.

Merci, merci, merci!!![/size]


Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.
guy
Administrateur et Photographe pour Marchons.com
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

Erin Taylor-Talcott? à Paris-Alsace Race across France - Erin Taylor-Talcott 2021
17 h

[url]https://www.facebook.com/groups/156213145216838/permalink/998971247607686/?__xts__[0]=68.ARAwW3oWIHZnjp9ZtzU1SAfC1bw2ZUNfm4vu2_VB9Te7rwQqxfcHGFK6FcPJofPSvtzKigjeJX4K82TdPdUVLPlMG5FBMD1WlpYmIAVhOiMfleFaSRHwd28lNTalH_7rj1RU8yzIWq9b9hfKNYYJjFi8ErpKo_FHfQj3JM1Rt7jVij1Yyydf77FEPXyGHZUAiYPaDSkfWpmsEaFq_gWvoybA9rKYclyogTAP8alBCMmV_ILfPWfEdEHba_FS0XOgI2MVMnL--7_bUZegUpeYFFXGqLHj2UWn-ball4EesWwDp9BsNSFTQv-Y5lzhiDWbB-tn7P_c2FigGitlxV8ZIRjcwUL21VNX1w6ooV4Nonri3fLCSBUJqkukTJZn4vbNLJA-vRrIrFv0p4QvzGf8v5LDKeijWw[/url]

It's taken me way too long, but it's finally time for the thank you post! There is no possible way I could've done this without my amazing team! Siobhan Sharpsteen and Emmanuel Tardi were my rocks. They were always there for anything I needed. Emmanuel was fantastic following, even with it being the first time he drove an automatic! Siobhan was always right there when I needed something, jumping in and out of the car, taking my stuff to the hotel room, helping get the swelling out of my leg, and always having something funny to say (whether or not she meant it to be funny is another matter wink :0 ) One of the main reasons I was able to stay smiling through the whole race was because of their happy, positive and uplifting mindsets. They believed in me even when I had the tummy trouble.

I also couldn't have done this without Dave. Even though he wasn't there, the support from back home, the belief in me that he's always had, and the work he did while I was gone made it possible for me to focus on the race while I was there. For those that don't know we moved half way across the country four days after I got back, so he had a ton of preparation to do for when I returned and we loaded up a moving truck and came to Colorado.

To the race organizers and director. I can't imagine the number of hours it took to plan and organize this race still during a pandemic. They had fantastic Covid protocols and I always felt safe. The race format was different from previous years, but I thought it was a lot of fun. It enabled me to "chase" people and I really enjoyed when I was able to catch people and chat for a while. Everyone in the organization was friendly and helpful and supportive.

To the people who bought shirts and donated money, a HUGE thank you! Every little bit helped so very, very much. It's a very expensive race to do. Many of the other competitors had massive sponsors, companies and groups backing them. I had an amazing group of people who believe in me and gave of themselves to help me succeed. And please truly believe me when I say that I thought of all of you when things got tough. Knowing that I had that belief and support helped me to push even harder when things got rough. Again, from the bottom of my heart and the bottom of my soles, thank you!

I'm really looking forward to doing the race again. I look forward to going back to the longer version of the race. This year the short version was what fit best with my training and my race goals and it was absolutely perfect.

Thank you, thank you, thank you!!!

Traduction :
Cela m’a pris beaucoup trop de temps, mais il est enfin temps pour le message de remerciement! Il n’y a aucun moyen possible que j’aurais pu le faire sans mon équipe incroyable! Siobhan Sharpsteen et Emmanuel Tardi étaient mes rochers. Ils étaient toujours là pour tout ce dont j’avais besoin. Emmanuel était fantastique à suivre, même si c’était la première fois qu’il conduisait une automatique! Siobhan était toujours là quand j’avais besoin de quelque chose, sautant dans et hors de la voiture, emmenant mes affaires dans la chambre d’hôtel, aidant à enlever l’enflure de ma jambe et ayant toujours quelque chose de drôle à dire (qu’elle le voulait ou non être drôle est une autre affaire). L’une des principales raisons pour lesquelles j’ai pu garder le sourire tout au long de la course était leur état d’esprit heureux, positif et édifiant. Ils croyaient en moi même quand j’avais des problèmes de ventre.

Je n’aurais pas pu faire ça sans Dave. Même s’il n’était pas là, le soutien de chez lui, la confiance en moi qu’il a toujours eue et le travail qu’il a fait pendant mon absence m’ont permis de me concentrer sur la course pendant que j’y étais.
Pour ceux qui ne le savent pas, nous avons déménagé à mi-chemin à travers le pays quatre jours après mon retour, alors il avait une tonne de préparation à faire quand je suis revenu et nous avons chargé un camion de déménagement et sommes venus au Colorado.

Aux organisateurs et au directeur de la course. Je ne peux pas imaginer le nombre d’heures qu’il a fallu pour planifier et organiser cette course encore pendant une pandémie. Ils avaient des protocoles Covid fantastiques et je me suis toujours senti en sécurité. Le format de la course était différent des années précédentes, mais j’ai trouvé que c’était très amusant. Cela m’a permis de « chasser » les gens et j’ai vraiment apprécié quand j’ai pu attraper des gens et discuter pendant un certain temps. Tout le monde dans l’organisation était sympathique, serviable et solidaire.

Aux gens qui ont acheté des chemises et donné de l’argent, un ÉNORME merci! Chaque petit geste a beaucoup aidé. C’est une course très coûteuse à faire. Beaucoup d’autres concurrents avaient des sponsors massifs, des entreprises et des groupes qui les soutenaient. J’avais un groupe incroyable de personnes qui croient en moi et qui ont donné d’elles-mêmes pour m’aider à réussir.
Et s’il vous plaît, croyez-moi vraiment quand je dis que j’ai pensé à vous tous quand les choses sont devenues difficiles. Savoir que j’avais cette conviction et ce soutien m’a aidé à pousser encore plus fort lorsque les choses devenaient difficiles. Encore une fois, du fond du cœur et du bas de mes semelles, merci!

J’ai vraiment hâte de refaire la course. J’ai hâte de revenir à la version plus longue de la course. Cette année, la version courte correspondait le mieux à mon entraînement et à mes objectifs de course et c’était absolument parfait.

Merci, merci, merci!!!


Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.
guy
Administrateur et Photographe pour Marchons.com
ranks ranks ranks ranks ranks ranks
useravatar
User Info

Re: Paris-Alsace Crédit Mutuel du 25 au 28 août 2021

Erin Taylor-Talcott est avec Emmanuel Tardi.

Cela m’a pris beaucoup trop de temps, mais il est enfin temps pour le message de remerciement!  Il n’y a aucun moyen possible que j’aurais pu le faire sans mon équipe incroyable!  Siobhan Sharpsteen et Emmanuel Tardi étaient mes rochers.  Ils étaient toujours là pour tout ce dont j’avais besoin.  Emmanuel était fantastique, même si c’était la première fois qu’il conduisait une automatique! 
Siobhan était toujours là quand j’avais besoin de quelque chose, sautant dans et hors de la voiture, amener mes affaires dans la chambre d’hôtel, aider à enlever l’enflure de ma jambe et avoir toujours quelque chose de drôle à dire (qu’elle le voulait ou non est une autre question. L’une des principales raisons pour lesquelles j’ai pu garder le sourire tout au long de la course était leur état d’esprit heureux, positif et édifiant.  Ils croyaient en moi même quand j’avais des problèmes de ventre.

Je n’aurais pas pu faire ça sans Dave.  Même s’il n’était pas là, le soutien de chez lui, la confiance en moi qu’il a toujours eue et le travail qu’il a fait pendant mon absence m’ont permis de me concentrer sur la course pendant que j’y étais.
Pour ceux qui ne le savent pas, nous avons déménagé à mi-chemin à travers le pays quatre jours après mon retour, alors il avait une tonne de préparation à faire quand je suis revenu et nous avons chargé un camion de déménagement et sommes venus au Colorado.

Aux organisateurs et au directeur de la course.  Je ne peux pas imaginer le nombre d’heures qu’il a fallu pour planifier et organiser cette course encore pendant une pandémie.  Ils avaient des protocoles Covid fantastiques et je me suis toujours senti en sécurité.  Le format de la course était différent des années précédentes, mais j’ai trouvé que c’était très amusant.  Cela m’a permis de « chasser » les gens et j’ai vraiment apprécié quand j’ai pu attraper des gens et discuter pendant un certain temps.  Tout le monde dans l’organisation était sympathique, serviable et solidaire. 

Aux gens qui ont acheté des chemises et donné de l’argent, un ÉNORME merci!  Chaque petit geste a beaucoup aidé.  C’est une course très coûteuse à faire.  Beaucoup d’autres concurrents avaient des sponsors massifs, des entreprises et des groupes qui les soutenaient.  J’avais un groupe incroyable de personnes qui croient en moi et qui ont donné d’elles-mêmes pour m’aider à réussir.  Et s’il vous plaît, croyez-moi vraiment quand je dis que j’ai pensé à vous tous quand les choses sont devenues difficiles. Savoir que j’avais cette conviction et ce soutien m’a aidé à pousser encore plus fort lorsque les choses devenaient difficiles.  Encore une fois, du fond du cœur et du bas de mes semelles, merci! 

J’ai vraiment hâte de refaire la course.  J’ai hâte de revenir à la version plus longue de la course.  Cette année, la version courte correspondait le mieux à mon entraînement et à mes objectifs de course et c’était absolument parfait. 
Merci, merci, merci!!!


Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Infos du forum

Statistiques du forum:   Nb total d'utilisateurs: 1137   Nb total de sujets: 4298   Nb total de votes: 3   Nb total de messages: 31345   Nb total de messages aujourd'hui: 2
Infos utilisateurs:   Dernier Utilisateur :  MEDIA MARCHE ATHLETIQUE  
Generated in 0.188 sec. Queries: 53